Les secrets de nos valeurs - Baptiste - Explore & Sens

comment-trouver-votre-pourquoi-1

On le répète assez souvent sur Explore & Sens (au point de se demander si on ne radote pas un peu !? :D), il est essentiel de comprendre vos valeurs, comprendre ce qui vous anime, comprendre pourquoi vous faites de la photo. On en parlait de façon plus précise dans notre article COMMENT VIVRE DE LA PHOTO DE NOS JOURS dans lequel on vous présentait la vidéo de Simon Sinek qui explique l’importance du pourquoi. Il a une phrase qui est assez parlante et qui résume parfaitement l’importance du pourquoi :

“People don’t buy what you do, they buy why you do it.”

“Les gens n’achètent pas ce que vous faites, ils achètent pourquoi vous le faites.”

La réponse à “pourquoi je fais de la photo” peut sembler simple, on pourrait dire “parce que j’aime ça, parce que j’aime les belles images”, mais la vraie réponse est bien plus profonde, elle vous appartient personnellement, elle vient du fond de votre coeur. Si votre réponse est commune et ressemble à celle d’autres photographes, c’est que ce n’est pas votre pourquoi profond, c’est une réponse qui reste en surface. Comprendre ce qui vous anime est une vraie prise de conscience, un vrai plongeon en vous, ça demande beaucoup de remise en question.

Dans cet article, on souhaite vous expliquer comment on a trouvé notre pourquoi. On a tous les deux trouver nos pourquois de façons très différentes et on pense que nos chemins pourront peut être éclairer le vôtre. Ce sont des approches qui sont très personnelles et très différentes, c’est pourquoi on va faire deux articles à ce sujet, l’un rédigé par Baptiste et l’autre par Jérémy.

BAPTISTE

14037922_522539891274219_574938552_o

J’ai commencé la photo il y a 8 ans et de façon professionnelle il y un peu plus de 2 ans. Quand j’ai décidé de me lancer, je me suis dit “je vais photographier des mariages et des familles” mais honnêtement, sans savoir pourquoi. Je crois que la raison principale était surtout financière, je ne voyais pas d’autres moyens simples de gagner ma vie avec la photo. A l’époque, je n’avais d’ailleurs jamais photographié un seul mariage ou une seule famille. Rapidement j’ai pu photographier une première famille et un premier mariage et je me suis pris une claque. Le genre de claque qui te font prendre conscience que tu es à ta place, au bon endroit et que finalement ce choix “par défaut” n’en était pas vraiment un. Il est évident qu’il y a quelque chose de profond derrière ce choix. Je ne l’ai pas tout de suite compris. J’ai ensuite fait mon chemin, j’ai expérimenté des séances famille et couple, plus j’en faisais, plus je ressentais ce besoin de créer des images fortes et pleine d’émotion. J’avais vraiment ce besoin de créer de l’émotion dans mes images. À y réfléchir, j’ai grandi dans une famille où l’émotion a toujours été difficile à exprimer, je crois que c’est ce qui me pousse à la chercher, comme pour rattraper ce manque. L’émotion c’est se sentir vivant, c’est la vie. A ce moment là, je n’avais pas encore compris cela.

[su_spacer size=”30″]

UNE SÉANCE QUI A TOUT CHANGÉ

Et puis il est arrivé ce moment incroyable qui a complètement changé ma façon de voir la photo. J’avais eu la chance de signer un mariage avec un couple de filles et on avait planifié leur séance engagement avant le mariage. Je dois avouer que je me posais beaucoup de question, c’était la 1ère fois que je photographiais un couple du même sexe et j’avais des doutes sur la façon de faire, j’avais des peurs. La séance a commencé, et là, j’ai vu dans leurs yeux et dans leur façon d’être qu’elles s’aimaient d’un amour très pure, très beau, c’était incroyable. Si ça vous intéresse, vous pouvez voir cette séance par ici : séance couple à Paris.

photographe-emotion-paris-5

Mes craintes se sont tout de suite envolées et la séance a été un moment absolument magique, j’en avais les larmes aux yeux derrière mon appareil photo. Ce moment m’a profondément marqué, elles m’ont profondément touché, je me suis senti au bon endroit, à ma place, vivant. Cette claque m’a fait prendre conscience de l’importance de l’émotion. Au delà de tous les jugements, de toutes les peurs, de tous les masques que l’on porte, l’émotion vient nous toucher, elle ne fait jamais semblant.

J’ai compris que l’émotion était pour moi primordiale, que dans chaque image que je faisais, je voulais la capter pour pouvoir la retranscrire. J’ai alors orienté toute ma communication autour de ça, sur mon site, dans mes plaquettes, dans mes produits, dans chaque détail de ce que je faisais.

J’ai ensuite expérimenté ma 1ère saison complète de mariage et j’ai compris de façon encore plus forte ce besoin de photographier l’émotion. C’est quelque chose de viscéral, qui vient du coeur, je suis même incapable de prendre une photo si je ne ressens et ne voit aucune émotion.

[su_spacer size=”30″]

LE BESOIN D’ALLER PLUS LOIN

Suite à ma 1ère saison de mariage, ça faisait déjà un an que je m’étais lancé dans l’aventure, j’ai ressenti le besoin d’aller plus loin. L’émotion était clairement au coeur de ma démarche, mais j’avais l’impression de tourner en rond, de ne parler que de ça alors qu’il y avait beaucoup d’autres choses qui venaient s’entremêler. Je ne sais pas comment, mais je le sentais, je sentais qu’il y avait quelque chose d’autre à creuser. Je suis quelqu’un de très cérébral, je passe mon temps à réfléchir, voir trop. J’avais besoin de me poser, d’écrire, de prendre le temps de réfléchir au calme. J’ai décidé de partir 2 jours à la montagne, tout seul, avec une tente et un duvet, me retrouver seul avec moi même. J’adore la nature, j’adore marcher, j’avais besoin de me couper du monde et d’internet, ça m’a semblé évident.

comment-comprendre-son-pourquoi-1

Et quand tu te retrouves seul au milieu des montagnes, sans internet, sans téléphone, tu n’as pas 36 options, ça te ramène à l’essentiel. J’ai eu 2 activités pendant ces 2 jours : marcher et écrire. J’ai écrit des choses, un peu au feeling, sans savoir où j’allais, je voulais ne pas avoir de cadre, ne pas avoir de limites, laisser les choses arriver d’elles même. J’ai alors simplement écrit les mots qui me venaient, juste des mots, les uns à la suite des autres. J’ai ensuite écrit mon histoire personnelle, depuis tout petit, en revenant sur les moments marquants de ma vie. J’ai mis en lien les 2 exercices, j’ai souligné les mots qui revenaient souvent puis j’en ai fait une synthèse. Mon pourquoi est apparu petit à petit. Grace à cet exercice, je sortais quelques mois plus tard cette vidéo :

Cette vidéo parle de mon pourquoi profond. J’ai utilisé la façon de cadrer pour rappeler la photographie : j’ai cadré exactement de la même façon que je prends mes photos. Il a donc été important que j’analyse mes photos pour comprendre ce qui définit mon style.

Je vous livre ici ce que j’avais écrit au moment de cette vidéo. C’est ce qui est ressorti de mes 2 jours à la montagne. Ces mots m’ont guidé et ils définissent toujours mon pourquoi, même 1 an après.

Je crois que mon pourquoi est intimement lié à ma vie, à ma famille. Je suis issu d’une famille nombreuse, nous sommes 4 frères et ensemble on a passé des moments incroyables. Mes parents sont mariés depuis plus de 35ans et nous ont transmit des fortes valeurs familiale. J’ai compris récemment à quel point un souvenir fort est lié à l’émotion que l’on a vécu à ce moment. Essayez de repenser à vos plus beaux souvenirs ? Je suis convaincu qu’ils sont tous liés à une émotion très forte.

« L’émotion d’aujourd’hui écrit nos souvenirs de demain. »

Pour moi, les émotions se vivent et se créent à travers les relations que l’on a avec ceux qu’on aime, toujours ce lien avec les autres. Nos souvenirs nous définissent, ils font de nous ce que nous sommes aujourd’hui, ils nous orientent sur ce que nous avons envie de vivre. Le fait d’être marié et d’être devenu papa a complètement changé ma vision de la vie, j’ai compris à quel point la famille est importante pour moi. Voir ma fille évoluée, être pleine de vie, être tout simplement, m’a permis de comprendre que de vivre dans l’instant présent est crucial. Photographier l’instant présent, celui où l’on est plein de vie, plein d’émotion, c’est ce qui m’anime. J’aime vivre ma vie à fond, rire, pleurer, être ému, être introverti, être extraverti, et c’est toutes ces choses que j’aime photographier, le « vrai moi » de chaque être.

« Je veux photographier le « vrai moi » de chaque être. »

Il y a là quelque chose de l’ordre du ressenti, de l’intuition, quelque chose de viscéral et d’organique. C’est authentique, on ne triche pas avec nos émotions, elles sont là, elles sont la vie. Cette authenticité et sincérité me lient complètement à la nature : comme une émotion, la nature est là, elle est vraie, elle ne fait pas semblant, elle vit tout simplement. C’est pourquoi la nature est si importante pour moi, je m’y sens bien, rempli de bonheur, de respect et d’inspiration. Elle est à mon sens parfaitement accordée à ma recherche de l’instant vrai, de l’émotion, elle est mon moteur.

« La nature m’inspire, elle est vraie, elle ne triche pas, elle est mon moteur. »

La danse a été pour moi une étape très forte de ma vie, elle m’a apprit à me connaitre, à comprendre de quoi j’étais capable, à me trouver. Elle m’a fait développer une obsession du beau, une obsession de l’esthétique, je le recherche dans chacune de mes images. C’est le ciment de mes photos, il y a d’un coté l’émotion, de l’autre le cadre qui m’inspire (la nature) et l’esthétique qui vient accorder ces 2 éléments ensemble. La danse m’a aussi amené la passion du mouvement et je cherche régulièrement dans mes images à avoir du mouvement, donner de la vie à chaque photo, presque comme si l’image allait se mettre à bouger. Cadrer le beau, figer l’émotion, créer un souvenir.

« Il y a d’un coté l’émotion, de l’autre la nature, l’esthétique vient les accorder. »

comment-comprendre-son-pourquoi-2

Bien entendu, tout est ici résumé dans un seul article, alors ça peut paraitre rapide mais il y a eu énormément de réfléxion pour arriver à cette prise de conscience. J’ai aussi pris le temps d’analyser les photos que j’avais faites pendant 1 an, de comprendre ce qui comptait pour moi dans chaque image. J’ai pris conscience de l’importance du cadre, de l’esthétique. Jusque là, je le faisais de façon inconsciente sans m’en rendre compte. J’étais tellement concentré sur l’émotion que je ne voyais même pas cette facette de mon travail. Avoir pris du recul en analysant mes photos m’a permis de le comprendre.

Dans un prochain article, on vous expliquera comment décliner votre pourquoi dans votre métier, comment le communiquer à vos clients, comment le rendre inévitable sur votre site, dans le choix de votre logo, de votre charte graphique, dans le choix de vos mots et de vos produits, dans votre façon de photographier vos clients.

[su_spacer size=”30″]

EN RÉSUMÉ

Cet article est très personnel et probablement plus fouilli que ce que l’on vous propose d’habitude, alors je vais en faire une synthèse pour vous aider à y voir plus clair et pour vous donner des pistes pour trouver votre pourquoi. Retenez qu’il s’agit d’une approche qui a fonctionné pour moi. Ce n’est pas quelque chose que j’ai réfléchi à l’avance, j’ai surtout suivi mon intuition. Si ce que j’écris vous parle, essayez de l’adapter à votre approche, si ça ne vous parle pas, ne le gardez pas 🙂 Retenez qu’il est toujours très important de se fier à votre intuition et à votre coeur.

– Quels sont les plus beaux moments que vous avez vécu en tant que photographe ? Ou autrement dit, quels sont les moments où vous avez vécu le plus d’émotions ? Pourquoi avez-vous eu ces émotions ? Qu’est-ce qu’elles représentent pour vous ?

– Trouvez un endroit qui vous inspire profondément et écrivez-y des mots sur une feuille. Ce que vous voulez, ce qui vous passe par la tête. Si vous en avez envie, écrivez y votre histoire, les moments forts de votre vie.

– Faites une analyse de vos 10 photos préférées. Qu’est-ce qui revient souvent ? Comment cadrez vous ? Que voulez vous transmettre dans vos images ? Comment est votre traitement (plutot doux ? dur ? contrasté ? noir et blanc ? couleur ? etc…)

– A la fin, essayez de croiser les résultats de ces exercices pour voir si il y a des points de rencontre. Il y en aura sans aucun doute, et ces points parlent profondément de votre pourquoi.

comment-comprendre-son-pourquoi-3

J’espère que mon approche vous aura parlé et vous aura donné envie de trouver votre pourquoi. La semaine prochaine, Jérémy vous parlera de sa méthode, qui est plus orientée sur les autres. J’ai une méthode très cérébrale alors que Jérémy a une méthode plus ouverte sur les autres, ça sera donc très complémentaire.

Retenez bien que votre pourquoi est unique. Souvent, quand on voit le travail d’un photographe qui nous inspire, on se dit “voilà, c’est ça mes valeurs, c’est exactement comme lui !”, on passe tous par là. C’est normal de ressentir cela quand on tombe sur un photographe qui nous inspire profondément. Cependant, votre pourquoi ne peut être le même que celui d’un autre photographe. La vie est extrêmement complexe et chacun a sa propre histoire. Cela nous mène forcément à des pourquoi différents. Et il est essentiel de le comprendre parce que c’est exactement ça qui vous rendra unique et différent de vos concurrents. C’est ça qui va attirer vers vous des gens qui sont profondément touchés par vos valeurs.

[su_spacer size=”30″]

POUR VOUS AIDER À ALLER PLUS LOIN

[su_spacer size=”30″]

Vous avez parfois la sensation de manquer d’inspiration ?

Vous avez envie de créer votre propre style ?

Vous avez envie de créer des images qui retranscrivent des émotions ?

Vous avez envie d’aventures humaine et de rencontres fortes ?

Vous rêvez de réaliser des photos qui parleront et attireront vos prochains clients ?

[su_spacer size=”30″]

Nous vous invitons à vous inscrire à notre lettre. Vous y découvrirez des conseils inédits pour aller plus loin dans votre démarche. Vous serez également informé en avant première de nos prochaines formations ainsi que toutes les belles surprises que l’on est en train de vous préparer.

[su_spacer size=”30″]

Bienvenu dans l’aventure Explore & Sens :

[wysija_form id=”2″]
[su_spacer size=”30″]

Baptiste & Jérémy