Sélectionner une page

comment-devenir-photographe-4

Dans nos articles Comment vivre de la photo de nos jours et 5 clés pour réussir à se lancer en tant que photographe professionnel, on vous parlait de mettre en avant vos valeurs, de ne faire que ce que vous aimez, d’assumer vos choix et de choisir la direction dans laquelle vous avez envie d’aller. Ça fonctionne réellement et c’est assez magique comme sensation. Mais soyons honnêtes, on peut se permettre ce fonctionnement parce qu’on a déjà de nombreux clients qui nous font confiance, on a créé notre réseau et on a accumulé de l’expérience qui nous a permis d’y voir plus clair dans notre pratique. Quand on commence, on n’a pas forcément de photos à montrer, on n’a pas toujours compris ses valeurs (ou pas entièrement), on ne sait pas où l’on veut aller. On est aussi passé par là, il faut expérimenter pour savoir ce que nous voulons vraiment faire et comprendre notre pourquoi. Alors, la question qui revient souvent est “comment faire quand on part de zéro ? Comment trouver ses premiers clients ? En clair, comment devenir photographe professionnel ?”.

Dans cet article, on vous donne nos astuces pour démarrer votre activité en tant que professionnel. Pour vous faire gagner du temps, nous allons vous livrer ce qui a fonctionné pour nous et ce qui continu aujourd’hui de marcher. Vous vous rendrez compte, comme c’est souvent le cas, que le plus important est votre motivation et votre volonté à aller de l’avant, toujours, quoi qu’il arrive.

[su_spacer size=”30″]

SE FORMER

Même si ce point est évident, il est impératif d’en avoir conscience. Il est indispensable de se former pour bien démarrer et progresser rapidement lorsque l’on se lance comme photographe. C’est d’ailleurs vrai aussi après de longues années d’expériences, mais c’est un autre sujet.

Jérémy : “Lorsque j’ai débuté, un peu par fierté, je voulais apprendre tout seul. J’ai passé plusieurs mois à tester des nouvelles techniques pour mieux faire poser mes modèles, pour mieux gérer la séance, la retouche, mes réglages, etc. Mais au bout d’un temps je me voyais stagner, j’avais le sentiment de ne plus trop progresser. J’ai donc pris la décision de suivre des formations dans des domaines qui m’intéressaient de développer : principalement le portrait, l’interaction avec mes clients, le studio. J’ai donc suivi les workshop de Sébastien Roignant, Jesh de Rox, l’invitation avec Michael Ferire et Daniel Bourdenet, Le Turk, Martin Vrabko. Ces formations ont eu comme effet de me faire progresser à une vitesse grand V. Je n’aurais tout simplement pas pu apprendre autant tout seul. Par la suite j’ai compris plein de choses, dans ce que je faisais et ce que je voulais vraiment faire aussi.

Se former permet de gagner des mois, voir des années de pratique.

Il y a beaucoup de choses à appréhender au début, en dehors de la gestion de son entreprise il faut développer des techniques de prise de vue, comprendre la lumière, assurer un bon suivi avec ses clients, etc. Participer à un workshop permet d’acquérir toute cette expérience. Le formateur est passé par toutes ces étapes avant d’en être où il est aujourd’hui. Avec le temps il a théorisé toute son expérience, il saura donc vous donner les astuces qui fonctionnent pour mettre en place plus rapidement votre stratégie ou tout simplement pour faire de meilleures photos.

comment-devenir-photographe-professionnel

C’est pour les raisons précédentes qu’il est important de bien choisir les formations auxquelles participer. Il est pour nous essentiel que le travail du photographe vous parle, vous inspire même. Ensuite, il faut y voir un réel intérêt pour progresser. Il vaut mieux faire très peu de formations de bonne qualité qu’un nombre important sans vraiment d’objectif. Ce n’est pas tout de passer du temps à apprendre, il faut ensuite mettre ce que l’on acquiert en pratique pour se créer des automatismes, pour les intégrer pleinement et les adapter ensuite à notre pratique.

Baptiste : “Je suis un éternel curieux et j’ai toujours envie d’apprendre de nouvelles choses. Avant même de devenir photographe professionnel, j’avais déjà suivi une formation portrait avec Sébastien Roignant. Cette formation a été un point très important de mon évolution parce que c’est à partir de ce moment que j’ai commencé à photographier des gens, avant je n’osais pas. Quand je me suis lancé professionnellement, j’ai immédiatement enchaîné beaucoup de workshop (Michel Yuryev, L’invitation avec Daniel Bourdenet et Michael Ferire, Jesh de Rox, Sam Hurd, Martin Vrabko), et chacun d’entres eux m’a énormément apporté. Je pense réellement avoir gagné des années de pratique. Ces formations ont eu un impact fort sur moi parce que j’ai immédiatement mis en pratique tout ce que j’ai appris. C’est un point essentiel, c’est ce qui m’a permit de savoir ce que je pouvais adapter à ma pratique et ce que je ne devais pas garder. Ces formations ont un autre avantage incroyable, elles m’ont toutes permises de rencontrer du monde et de me créer un réseau. Enfin, je passe mon temps dans les livres ou sur internet à lire des blogs et regarder des vidéos, il existe de nos jours une multitude d’informations gratuites et très riches en contenu, il serait dommage de s’en priver.

comment-devenir-photographe-professionnel-couple-famille-portrait

C’est ce que nous proposons avec Explore & Sens. Dans nos workshop, nous souhaitons vous partager tout ce que nous avons compris sur nos pratiques respectives et notre fonctionnement afin de vous faire progresser plus rapidement. Nous souhaitons vous transmettre les clés qui nous permettent aujourd’hui de nous épanouir pleinement dans tout ce que nous entreprenons. Au delà de vous livrer nos astuces, ce qui compte profondément pour nous c’est que vous vous trouviez et appreniez à vous assumer pour vivre votre passion de la photo totalement en phase avec qui vous êtes.

La formation a un autre avantage non négligeable. Lorsqu’une séance est incluse durant le workshop, vous allez, en plus d’apprendre des techniques pour mieux photographier, obtenir des images de qualité à utiliser sur votre site. Il faut toutefois faire attention car il ne s’agit pas vraiment de conditions réelles, vous êtes encadré et tout a été pensé pour vous, mais c’est un bon moyen de commencer à communiquer avec un travail de qualité. Il vous suffit d’indiquer que les photos ont été prises par vous dans le cadre d’un workshop. Vous serez honnête avec vos futurs clients et serez motivé à créer des images toujours plus belles.

[su_spacer size=”30″]

FAIRE DES PHOTOS

Dans un livre assez génial qui s’intitule “INDISPENDABLE : How To Become The Company That Your Customers Can′t Live Without”, Joe Calloway parle de créer beaucoup de valeurs autour de ce que vous faites, de comprendre ce que vous voulez apporter dans ce monde (vos valeurs), d’être différent, mais il dit surtout quelque chose d’essentiel : avant même de faire tout cela, ayez un produit génial, ayez un produit de qualité. Cela peut sembler évident, mais ça fait du bien de se le dire : faites des photos de grande qualité avant même d’envisager le reste.

comment-devenir-photographe-professionnel-3

Comme on vous le disait dans le conseil précédent, formez vous, testez, expérimentez le plus possible, pour trouver votre style et créer des images fortes. Une fois que vous vous sentez prêt, il faut que vous commenciez à faire des photos de ce que vous avez envie de vendre : du portrait, des photos de famille, de couple, du mariage ou encore de la photo culinaire, du reportage d’entreprise, peu importe. La question que vous vous posez surement est “comment réussir à vendre des photos de famille alors que je n’en ai jamais fait ?”. Au tout début, vous n’avez pas 50 solutions, il faut faire des séances gratuites pour vous créer une banque d’images que vous allez pouvoir utiliser pour attirer vos futurs clients. On dit “gratuitement” mais en réalité ça ne l’est pas vraiment : vous allez choisir des personnes qui vous parlent et qui vous inspirent, votre client idéal. En échange de la séance photo vous leur demanderez l’autorisation d’utiliser les photos pour faire votre promotion. Ce système a plusieurs avantages :

– vous n’aurez pas de pression de résultat, alors amusez vous, testez, expérimentez le plus possible, vous n’avez rien à perdre,
– vous pouvez choisir votre client idéal, celui qui vous inspire et vous donne envie de vous dépasser,
– vous prenez une réelle expérience et confiance que vous utiliserez ensuite en séance payée.

comment-devenir-photographe-7

Il n’est pas nécessaire de faire des milliers de séances pour que cela fonctionne : 2 ou 3 séances sont déjà largement suffisantes pour vous aider à vous faire connaître. On prend ici l’exemple de photo de famille mais il est tout à fait possible d’imaginer des solutions similaires dans un autre domaine : vous pouvez très bien démarcher un restaurant pour lui demander de prendre des jolis clichés de ses plats. Vous pouvez demander à un couple, dans vos connaissances, d’être présent lors de leur mariage pour tester sans promesse de résultat, etc… Dans le cas du mariage, vous pouvez aussi demander à un photographe dont vous aimez beaucoup le travail s’il accepte que vous soyez second shooter sur l’un de ses reportages. C’est un très bon moyen de s’essayer à la discipline sans pression et d’obtenir des premières images à montrer par la suite à ses futurs prospects. Attention cependant à cibler un photographe qui soit dans vos valeurs, sinon vous risquez de vous retrouver au milieu d’un mariage qui ne vous parle pas.

Jérémy : “Quand j’ai démarré la photo en tant que photographe professionnel, j’ai offert des séances à des amis proches. Je voulais me tester et je ne me sentais pas de facturer directement une prestation sans expérience. J’ai rapidement pris de l’assurance et j’ai compris que je devais indiquer un tarif pour montrer que j’étais dans une démarche de création d’entreprise, que je voulais en vivre. La photo peut être perçue comme un passe temps par certaines personnes et il est important, dès le départ, d’expliquer que c’est un cadeau que l’on offre en échange de l’utilisation des images. J’ai donc commencé à expliquer à mes amis que la séance que je leur offrais avait un coût et que c’était un cadeau que je leur faisais. Cette démarche m’a permis de commencer à réaliser des séances de personnes que je ne connaissais pas. Elles avaient vu les photos de mes amis, elles étaient donc conscientes du résultat. Et elles savaient aussi que c’était une vraie prestation puisqu’il y avait eu un tarif associé à ma démarche.

comment-devenir-photographe-3

Baptiste : “Quand j’ai décidé de devenir photographe de mariage et de famille, je n’avais jamais photographié un mariage ou une famille. Je n’osais pas forcément demander à d’autres photographes de les accompagner en second shooter, je ne savais pas comment me créer un portfolio de photo de mariage. J’ai eu l’idée de proposer à des couples qui allaient se marier l’offre suivante : je leur faisais une séance couple gratuite, si les photos leur plaisaient et qu’ils me choisissaient pour leur mariage, je leur offrais les photos de la séance, sinon je gardais les photos. Du coup c’était sans engagement pour eux, au pire ils avaient une séance photo sans avoir les photos, au mieux ils avaient des photos de couple gratuites et ils avaient trouvé leur photographe de mariage. J’ai appliqué cette technique 4 fois et j’ai obtenu 4 mariages. J’ai ensuite rapidement eu la chance d’être invité à un mariage absolument magnifique et je n’ai pas résisté à faire des photos même si je n’étais qu’un invité. J’ai demandé l’autorisation au photographe officiel qui a très gentiment accepté et je me suis fait plaisir, sans aucune pression, sans avoir réellement conscience de ce que j’étais en train de faire. Vous pouvez voir ce mariage par ici : Un mariage au milieu d’une forêt en hollande. Ce mariage m’a permis de me créer une banque d’images suffisante pour ensuite réussir à vendre des mariages de façon classique et avec une vraie stratégie de prix. Ce seul mariage m’a permis de signer 6 mariages à des prix convenables pour en vivre dès ma 1ère année. Le message que je veux faire passer c’est qu’il n’est pas obligatoire de faire plein de mariages pour se faire une banque d’images, un seul mariage bien ciblé vous lancera bien mieux que plusieurs mariages mal ciblés. L’autre message que je veux vous faire passer, c’est de commencer comme ça en faisant des photos uniquement pour le plaisir, sans pression de résultat, sans se faire payer. Cette démarche va vous permettre de comprendre ce que vous aimez et de commencer à le mettre en avant. Ce mariage m’a permis immédiatement de comprendre ce que j’aimais et ce que je voulais faire. J’ai ensuite fait des mariages moins dans ma cible et grâce à l’expérience de ce 1er mariage je savais que je n’étais pas pile poil à ma place. Il m’a servi de référence pour construire toute mon entreprise, je n’avais qu’une idée en tête : attirer à moi des clients qui me correspondent vraiment parce que je savais que c’était le seul moyen de me faire plaisir et de rendre un travail créatif et original.

[su_spacer size=”30″]

COMMENCER À VOUS VENDRE

Une fois que vous vous sentez en confiance et avec un portfolio suffisamment garni, vous pouvez passer à l’étape suivante : vous vendre. La vente pourrait mériter à elle seule plusieurs articles tellement il y a de méthodes à apprendre. Si vous êtes comme nous, vous ne vous sentez sans doute pas l’âme d’un commercial. Et c’est très bien ! À notre sens, la meilleure façon de se vendre c’est d’être authentique, d’être honnête et de créer de la confiance. Les gens vont remettre entre vos mains une partie de leur vie (qui peut être très intime dans le cadre d’un mariage par exemple) alors ils ont besoin de deux points clefs pour cela : aimer votre style et vous faire entièrement confiance.

comment-devenir-photographe-2

Il y a une erreur à ne pas faire, c’est de commencer en vous vendant au rabais. Si vous n’êtes pas en confiance avec ce que vous faites, continuez à vous former, continuez à expérimenter en proposant des séances gratuites, faites ce qu’il faut pour devenir un meilleur photographe et vous sentir capable de réaliser des jolies photos pour vos clients. Une fois cette confiance acquise, vendez vous à un vrai prix qui vous permette d’en vivre.

La difficulté de commencer à se vendre à un prix trop bas c’est que vous allez attirer des clients qui viennent pour vos tarifs plus que pour vos images. Ils seront rarement enclins à payer 3 ou 4 fois ce prix de départ par la suite pour réaliser une nouvelle séance avec vous. Ce n’est pas toujours le cas, certaines personnes percevront l’évolution de vos photos mais c’est plutôt assez rare. En vous vendant directement à un tarif cohérent pour en vivre, vous ferez très certainement moins de séances mais les clients que vous allez toucher viendront vers vous pour les images que vous faites, pour vous aussi, et lorsqu’ils reviendront quelques mois ou années plus tard il ne seront pas surpris par vos tarifs. Il est beaucoup plus simple de convaincre une seconde fois un ancien client que d’en convertir un nouveau.

comment-devenir-photographe-professionnel-couple-famille-portrait-2

Comme on vous l’expliquait dans notre article 5 clés pour réussir à se lancer en tant que photographe professionnel, ayez une sécurité financière, c’est essentiel. Si vous avez une sécurité financière, vous n’avez aucune raison de brader vos prix. On ne vous dit pas de vous vendre tout de suite très cher, mais d’être réaliste et d’avoir déjà une logique d’entrepreneur : combien je dois vendre mes prestations si je veux en vivre décemment ? Si vous avez beaucoup de gens qui vous disent “c’est trop cher”, ne les croyez pas. Ne vous dites pas “je dois baisser mes prix pour faire des prestations” mais plutôt “comment puis-je attirer les clients qui sont prêts à donner de la valeur à ce que je fais, qui sont prêts à payer le bon prix ?”. Ne croyez pas que tout va se passer en un claquement de doigts, il faut du temps pour créer de la confiance et pour avoir un réseau suffisant pour que le bouche à oreille fonctionne tout seul. Pendant tout ce temps, gardez votre sécurité financière et le jour où la photo vous rapporte suffisamment pour en vivre, lâchez votre sécurité financière pour vous épanouir en tant que photographe professionnel.

[su_spacer size=”30″]

S’INSPIRER

Lorsque l’on veut devenir photographe professionnel on passe souvent du temps à regarder ce que les autres font. C’est une bonne chose pour se positionner et voir ce qu’il existe dans le domaine mais il ne faut pas en faire une indigestion. À force on risque de se dévaloriser en se comparant à ce qui n’est pas comparable : des photographes qui ont des années de pratique. Par contre il peut-être intéressant de consommer des images de façon intelligente en essayant d’analyser ce que le photographe a fait et comment il a pu réaliser telle ou telle image. En regardant le cadrage, la lumière, le traitement, etc.

comment-devenir-photographe-professionnel-2

On vous parlait plus haut de vous former, c’est aussi une manière de le faire. Posez vous des questions sur les images qui vous inspirent, pourquoi elles vous parlent, qu’est-ce que vous aimez y voir : est-ce un cadrage, une pose, une ambiance particulière, une lumière, etc. Posez vous quelques minutes, prenez une feuille et faites ce petit exercice. C’est un très bon moyen de prendre conscience de ce que vous aimez vraiment pour ensuite essayer de le reproduire.

Jérémy : “Lorsque j’ai démarré je me confectionnais des planches d’inspiration pour mes séances. Je rassemblais des images d’une même pose de photographes différents afin de m’inspirer en cas de besoin. Ces planches étaient sur mon téléphone. Je ne les utilisais pas toujours mais ça me rassurait, et en cas de doute ça m’aidait à concevoir des images plus esthétiques. Je passais aussi du temps à essayer de reproduire des images d’autres photographes. Reproduire un cadrage qui m’inspirait, une pose, l’ambiance du traitement, etc. J’ai ainsi pu comprendre plus facilement ce que j’aimais dans la photo et ce que je voulais réaliser comme images. En testant, je me suis aperçu que certaines photos que j’appréciais ne me faisaient en réalité pas vibrer pour les raisons que je croyais. Je pouvais choisir une image en pensant que c’était le traitement qui me plaisait (traitement un peu sombre) alors qu’en réalité, j’étais séduit davantage par une pose émouvante et douce et que je préférais les photos plus lumineuses.

[su_spacer size=”30″]

SE FAIRE CONNAÎTRE

Votre décision est prise et vous êtes décidé à devenir photographe professionnel ? Criez le sur tous les toits ! Parlez en autour de vous, vous ne savez pas s’il n’y aura pas des clients potentiels lors de votre prochain repas avec vos amis ou lors d’une soirée. Soyez aussi visible sur internet, créez vous une page facebook et un site. Vous pouvez aussi être présent sur d’autres réseaux sociaux (Linkdin, Instagram, Viadéo…) mais si vous devez donner une priorité à votre visibilité internet, il faut clairement cibler facebook et avoir un site.

Votre site doit être votre vitrine, il doit faire rêver, comme la vitrine d’un magasin, vos potentiels clients doivent avoir envie d’y entrer, ils doivent avoir envie de découvrir votre univers, en connaître un peu plus sur vous. Ne montrez que les photos que vous aimez et que ce que vous avez envie de faire. Vous attirez ce que vous montrez.

comment-devenir-photographe-5

Sur facebook, postez régulièrement, au minimum 3 à 4 fois par semaine, vous devez vous rendre visible le plus possible. Taguez les gens que vous avez pris en photo (ils ne peuvent pas dire non puisque vous leur avez dit avant de leur faire une séance gratuite 😉 ) pour que leurs amis voient aussi les photos. Vous pouvez également organiser un concours sur facebook pour faire gagner une séance. Il vous suffit de créer un post avec votre page et de demander à tous ceux qui veulent participer de commenter la publication, de la partager et d’aimer votre page. Cela va vous permettre d’augmenter votre notoriété sur ce réseau. Attention cependant à bien penser votre concours afin qu’il attire une clientèle qui vous corresponde. En effet, cela ne sert à rien d’avoir beaucoup de gens qui aiment votre page s’ils ne rentrent pas dans votre cible.

Pour vous faire connaitre vous pouvez aussi organiser un shooting d’inspiration. Il faut que vous trouviez des partenaires et que vous organisiez une séance. L’objectif est de faire parler de vous et de créer des images qui correspondent à ce que vous voulez faire. Vous pourrez ainsi les mettre sur votre site et sur vos différents réseaux sociaux. En ciblant les clients que vous voulez avoir, avec les photos réalisées et votre communication, vous pourrez alors signer de nombreux contrats.

comment-devenir-photographe-professionnel-couple-famille-portrait-3

Jérémy : “Quand je me suis lancé j’ai organisé plusieurs shootings d’inspiration. Ils étaient fait en collaboration avec une décoratrice, une fleuriste et une créatrice de papeterie. On choisissait un thème qui nous inspirait et tout était fait pour avoir des images qui correspondent le plus possible à ce que l’on aimait pour ensuite pouvoir les utiliser pour communiquer et essayer de se faire publier sur des blogs. Vous pouvez voir un shooting ici : shooting inspiration mariage. Par la suite je me suis rendu compte que je voulais réaliser des reportages plus que des photos posées mais ma première année, en montrant ces séances, j’ai signé 6 mariages avec des clients super chouettes.”

[su_spacer size=”30″]

SE CRÉER UN RÉSEAU

Participer à des formations photo, organiser des partenariats, des shootings d’inspirations, etc. permet en plus de tout ce que l’on a vu précédemment de se créer un réseau. Vous allez rencontrer d’autres photographes qui rencontrent les mêmes problématiques que vous, vous allez pouvoir échanger, partager vos expériences et grandir ensemble. Vous allez rencontrer aussi d’autres professionnels de votre milieu, ils pourront vous recommander par la suite ou vous aider pour lancer un nouveau projet. C’est hyper important de se créer un réseau. C’est à la base du bon fonctionnement d’une entreprise. C’est ce qui va vous permettre d’être connu et de vous développer.

comment-devenir-photographe-professionnel-couple-famille-portrait-4

Concrètement, en plus des workshop, il est possible de se créer un réseau via des conférences, des formations en ligne, des groupes facebook. Vous pouvez comme on vient de le voir réaliser des shootings d’inspiration en partenariat avec des créateurs, des organisateurs de mariage, etc. Il n’y a pas vraiment de limite, la seule chose à faire à notre sens est de trouver des partenaires qui partagent votre vision et vos valeurs. Si vous ciblez les mêmes personnes et que vous partagez des valeurs communes vous aurez de grandes chances de pérenniser votre association et ainsi d’être recommandé par la suite.

Pour vous créer un réseau vous pouvez également utiliser internet et les réseaux sociaux. Car, même si rien n’est plus fort qu’une vraie rencontre pour créer un lien qui perdure dans le temps, internet permet d’échanger avec des personnes qui habitent loin ou qui nous semblent inaccessibles. Il ne faut d’ailleurs pas hésiter à oser contacter un photographe qui vous inspire ou simplement avec qui vous aimeriez échanger.

[su_spacer size=”30″]

ENTRETENIR UNE BONNE RELATION AVEC SES CLIENTS

Enfin, pour devenir un photographe professionnel et arriver à vivre de la photo il faut porter une attention toute particulière à vos clients et la relation que vous allez entretenir avec eux.

Les premières personnes qui vous font confiance sont votre plus belle arme pour grandir et continuer de vous lancer. C’est essentiel de chouchouter vos clients de manière générale mais il faut en avoir conscience dès le démarrage de votre activité. En entretenant une bonne relation client vous allez donner confiance. S’ils vivent une belle expérience, ils seront près à vous recommander, à parler de vous autour d’eux. On l’a déjà dit, il est beaucoup plus simple de fidéliser une personne que de convertir un nouveau prospect. On vous parlait de réseau dans le point précédent, la relation client en fait aussi parti. Vous devez vous créer un réseau de commerciaux qui vont travailler pour vous sans même s’en rendre compte. En ciblant les bonnes personnes dès le départ et en les chouchoutant, vous allez leur donner envie de parler de vous autour d’eux, de décrire l’expérience vécue et ce qu’ils en ont retiré. Lorsqu’ils en parleront autour d’eux, s’ils sont satisfaits et qu’ils le montrent, leurs amis auront envie de vivre la même expérience. C’est un peu comme lorsque l’on va au restaurant, on préférera toujours un endroit recommandé par des amis qu’un lieu inconnu. C’est une histoire de confiance.

comment-devenir-photographe-professionnel-couple-famille-portrait-5

Ainsi, en prenant soin de vos clients du début à la fin, vous arrivez à avoir des personnes qui vous font pleinement confiance alors que vous débutez, et qui seront prêts à faire votre pub autour d’eux. Alors, un seul mot d’ordre : chouchoutez les !

[su_spacer size=”30″]

EN RÉSUMÉ

Se lancer et devenir photographe professionnel est un acte qui demande beaucoup de courage. Cependant, si vous êtes motivés, que vous y croyez dur comme fer et que vous suivez le chemin qu’on vous montre dans cet article, vous vous rendrez compte que ce n’est pas insurmontable. Commencez par vous former, en lisant des livres, en suivant des blogs et en participant à des formation photo. En plus de vous faire gagner du temps, ces formations vont vous permettre de rencontrer du monde et de commencer à vous créer un réseau. Vous allez ensuite devoir vous créer une banque d’image pour attirer vos 1er clients. Pour cela, proposez des séances photos gratuites en échange de pouvoir utiliser les images pour faire votre promotion. Utilisez ces images sur votre site et sur votre page Facebook en taguant les gens dessus pour vous rendre visible auprès de leurs amis. Apprenez ensuite à vous vendre, définissez dès le début une logique tarifaire qui vous permette d’en vivre convenablement, ne vous bradez pas. Enfin, chouchoutez vos clients, dès le début, ils sont votre plus belle publicité. Tout au long, ayez la foi en votre entreprise, inspirez vous et rencontrez du monde, c’est essentiel pour aller loin dans ce si beau métier.

[su_spacer size=”30″]

POUR VOUS AIDER À ALLER PLUS LOIN

[su_spacer size=”30″]

Vous avez parfois la sensation de manquer d’inspiration pendant une séance ?

Vous avez peur de ne pas savoir quoi proposer à vos clients ?

Vous craignez de ne pas faire des photos assez fortes ?

Vous avez envie de créer des images qui retranscrivent des émotions ?

Vous rêvez de réaliser des photos qui parleront et attireront vos prochains clients ?

[su_spacer size=”30″]

Nous avons créé ce guide pour répondre à toutes ces questions. Nous croyons que pour vivre notre rêve de photographe, il est essentiel de réaliser des images fortes et qui sauront transmettre des émotions. Savoir positionner vos sujets est une base essentielle pour aller vers ce type de photo.

Pour télécharger ce guide, il vous suffit de cliquer sur l’image ci dessous. Vous serez dirigés vers une page de téléchargement.

[su_spacer size=”30″]

Téléchargez notre guide de poses :

telechargement-mini-guide-de-poses-photo

Reçois plus de 2 heures de conférence sur l'émotion !

Lors de cette conférence de plus de 2h, on te parle de ce qui a changé notre façon de vivre de la photo : l'émotion. On te livre nos astuces, notre histoire, ces moments qui ont été décisifs et qui ont transformés notre vie de photographe.

Merci, tu vas recevoir un mail avec le lien vers la conférence ♥